Le titre de PAA, une source de fierté


Le mot-clic #IICGRAD2020

Notre campagne #IICGRAD2020 vise à souligner la réussite des étudiantes et étudiants qui ont persévéré et mené leur programme d’études à terme pendant la pandémie. Des cérémonies de remise des diplômes en ligne se dérouleront partout au pays au cours des mois qui viennent. Les récits personnels que nous avons réunis ici illustrent à quel point les expériences de nos diplômés sont diversifiées et inspirantes.

FAISONS CONNAISSANCE AVEC NOS DIPLÔMÉS PAA

 

Amanda Pollett
Experte en sinistres, Intact Assurance

Amanda Pollett

IAC : Qu’est-ce que les cours du programme de PAA vous ont apporté?

Amanda : Je crois que le fait d’avoir obtenu mon diplôme de PAA m’a non seulement permis d’acquérir de solides connaissances de base en assurance de dommages, mais que cette formation m’a procuré un sentiment de confiance accru en mes capacités.

IIC : Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui en sont à leurs derniers cours du programme de PAA?

Amanda : Allez jusqu’au bout! La plupart d’entre nous travaillons à temps plein et faisons de notre mieux pour étudier quand notre emploi du temps nous le permet; nous savons à quel point il est difficile, lorsque nous avons terminé un cours, de s’inscrire au cours suivant. Mais je peux vous assurer que le sentiment que vous éprouverez lorsque vous obtiendrez votre titre professionnel en vaut la peine.

IAC : Vous avez mené à terme le programme de PAA durant une pandémie! Qu’est-ce qui vous a motivée à continuer malgré cette période difficile?

Amanda : La pandémie a certainement amené son lot de défis, mais nous avons la grande chance de travailler dans une industrie qui s’est adaptée très rapidement. Comme j’étais confinée à la maison, je me suis dit que c’était le moment idéal pour me concentrer sur mes études.

IAC : Que diriez-vous à une personne qui hésite à prendre part à la cérémonie de remise des diplômes?

Amanda : L’obtention de votre titre de PAA est un événement qui n’arrive qu’une fois. Elle est le fruit de beaucoup de travail et de détermination, et mérite d’être soulignée. Il n’y a qu’une seule cérémonie de remise des diplômes, alors n’hésitez pas à y prendre part et à célébrer votre réussite! C’est votre soirée, et vous méritez les honneurs!

Retour à la page sur le programme PAA


 

Agnes Mason
Spécialiste en intégration, Johnson Insurance

Agnes Mason

IAC : Qu’est-ce que les cours du programme de PAA vous ont apporté?

Agnes : Je crois avoir acquis une meilleure compréhension de l’industrie de l’assurance dans son ensemble et appris à connaître d’autres domaines, comme le droit. Mon cours préféré est celui qui porte sur la responsabilité civile. Il y avait beaucoup de choses à assimiler, mais la matière et les exemples tirés de la vie réelle ont rendu le cours très vivant.

IAC : Vous avez mené à terme le programme de PAA durant une pandémie! Qu’est-ce qui vous a motivée à continuer malgré cette période difficile?

Agnes : Étant donné que j’en étais à mon dernier cours lorsque la pandémie est survenue, le fait de savoir que j’approchais du but m’a aidée à tenir bon. En ces temps difficiles, l’acquisition d’une formation permet d’obtenir un avantage concurrentiel sur le marché du travail. L’obtention de connaissances supplémentaires dans notre domaine fait de nous des employés plus recherchés.

IAC : Qu’avez-vous pensé de la réponse apportée par l’Institut face à la COVID?

Agnes : L’Institut a réagi de façon exemplaire, et la transition a été facile. Étant donné que de nombreux cours et outils étaient déjà offerts en ligne, la transition a été rapide et efficace.

IAC : Comment avez-vous vécu l’expérience de suivre une formation en temps de pandémie?

Agnes : Mon processus d’apprentissage dans le contexte de la pandémie a connu des hauts et des bas. L’Institut d’assurance a rendu les choses plus faciles, mais j’ai parfois éprouvé de la difficulté à me concentrer.

IAC : Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui en sont à leurs derniers cours du programme de PAA?

Agnes : Persévérez! Vous y êtes presque, tenez bon! Essayez d’étudier de façon régulière tout au long de la session, pour ne pas avoir à réviser toute la matière d’un coup la veille de l’examen.

IAC : Que diriez-vous à une personne qui hésite à prendre part à la cérémonie de remise des diplômes?

Agnes : Je dirais qu’il est toujours très agréable de célébrer nos réussites, en particulier durant une pandémie, où il importe plus que d’habitude de souligner les progrès accomplis.

IAC : Que diriez-vous pour inciter vos collègues (qui n’ont pas encore obtenu leur diplôme) à assister à la cérémonie?

Agnes : J’ai pris part à quelques galas de remise des diplômes avant d’obtenir mon propre titre professionnel, et je peux dire que ces événements constituent une formidable occasion de rencontrer de nouvelles personnes qui œuvrent dans notre industrie.

IAC : Pourquoi croyez-vous qu’il est important de prendre part à la cérémonie de remise des diplômes en ligne?

Agnes : Même si nous ne pouvons pas célébrer en personne, ce qui importe par-dessus tout, c’est de pouvoir le faire tous ensemble.

IAC : Quelle sera la prochaine étape, pour vous?

Agnes : Je ne sais pas encore très bien ce que je vais faire. J’adore apprendre, et l’Institut d’assurance élargit continuellement son offre de cours et de programmes, alors les possibilités sont illimitées!

Retour à la page sur le programme PAA


 

Valentina Nemet
Souscriptrice CASE, HB Group Insurance Management Ltd

Valentina Nemet

IAC : Quelles sont vos aspirations professionnelles?

Valentina : J’ai une passion pour l’industrie, et j’aime beaucoup mettre mes compétences à contribution afin de trouver des solutions créatives. Je souhaite continuer à enrichir mes connaissances, tout en cultivant de bonnes relations dans l’industrie et en m’efforçant d’avoir une influence positive.

IAC : Prévoyez-vous poursuivre votre formation au-delà du diplôme de PAA?

Valentina : Absolument! La formation est un gage d’autonomisation. Elle favorise la confiance en soi et l’accomplissement personnel. La formation professionnelle est aussi un outil formidable pour comprendre l’industrie, élargir notre réseau et approfondir les compétences qu’exigent nos fonctions, quel que soit le poste que nous occupons.

IAC : Qu’est-ce que les cours du programme de PAA vous ont apporté?

Valentina : Le programme de PAA m’a permis d’acquérir de solides connaissances techniques, que je peux appliquer dans le cadre de mes tâches quotidiennes à titre de souscriptrice CASE. J’ai appris énormément de choses sur l’industrie dans son ensemble, notamment en quoi consistent les différentes branches d’assurance et les processus associés à chacune d’entre elles, ainsi que les façons dont tous ces processus se complètent pour favoriser la bonne marche de l’industrie.

IAC : Pourquoi croyez-vous qu’il est important de prendre part à la cérémonie de remise des diplômes en ligne?

Valentina : Selon moi, il est important de prendre le temps de souligner nos réussites. Bien sûr, une cérémonie de remise des diplômes en ligne constituera une nouvelle expérience. Même si nous ne pouvons pas nous rencontrer en personne cette fois-ci, cet événement sera une bonne façon de maintenir les liens, ce qui revêt une importance particulière dans la période actuelle.

IAC : Quelle sera la prochaine étape, pour vous?

Valentina : J’ai récemment entrepris le premier cours du programme de certificat en assurance des entreprises. Je suis impatiente d’apprendre de nouvelles choses.

Si vous êtes sur le point de terminer le programme de PAA, toutes mes félicitations, vous y êtes presque, ne lâchez pas! Les résultats que vous obtiendrez seront le couronnement de vos efforts. Et les connaissances que vous aurez acquises en vaudront la peine!

Retour à la page sur le programme PAA


 

Niranjala Fernando
Conseillère en assurance de dommages, Desjardins

Niranjala Fernando

IAC : Quelles sont vos aspirations professionnelles?

Niranjala : J’aimerais un jour être souscriptrice et donner des cours dans le cadre du programme de PAA.

IAC : Prévoyez-vous poursuivre votre formation au-delà du diplôme de PAA?

Niranjala : Absolument! J’ai déjà entrepris le programme de PAA avancé parce que l’assurance me passionne. En tant que professionnelle de l’assurance de dommages, je dois exceller et réussir dans ce domaine, et c’est pourquoi j’ai décidé de suivre le programme de PAAA, qui me permettra de me distinguer et d’approfondir les connaissances acquises dans le cadre du programme de PAA. Ce programme me permettra aussi d’acquérir des compétences qui sont recherchées dans l’industrie et qui favorisent la progression professionnelle.

IAC : Qu’est-ce que les cours du programme de PAA vous ont apporté?

Niranjala : Les connaissances et les compétences acquises dans le programme de PAA me permettent de conseiller mes clients de façon plus judicieuse et plus professionnelle. Grâce aux cours du PAA, j’ai appris le fonctionnement de l’industrie de l’assurance; je suis maintenant mieux en mesure d’expliquer à mes clients tous les détails relatifs à leur protection d’assurance et de les aider à prendre des décisions qui correspondent à leurs besoins.

IAC : Qu’avez-vous appris?

Niranjala : Les cours m’ont aidée à comprendre les produits que nous vendons et m’ont donné une meilleure idée de la façon dont fonctionnent globalement les assureurs directs, les cabinets de courtage et les autres intervenants de l’industrie.

IAC : Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui en sont à leurs derniers cours du programme de PAA?

Niranjala : Terminez le programme et n’abandonnez pas à mi-chemin, surtout si vous voulez réussir votre carrière actuelle ou accéder à de nouvelles fonctions. Poursuivez votre parcours.

Comme l’a dit Brian Herbert, « la capacité d’apprendre est un don; la faculté d’apprendre est un talent; la volonté d’apprendre est un choix ». Alors, ne cessez jamais d’apprendre. Terminez ce que vous avez commencé, même si cela signifie qu’il vous faudra faire quelques sacrifices.

IAC : Vous avez mené à terme le programme de PAA durant une pandémie! Qu’est-ce qui vous a motivée à continuer malgré cette période difficile?

Niranjala : Lorsque j’ai commencé le programme de PAA, en janvier 2018, je me suis promis que quels que soient les obstacles, je terminerais le programme en 2020 et j’entreprendrais le programme de PAA avancé en 2021. Lorsque la pandémie a frappé, en mars 2020, j’en étais à mon dernier cours. Ce n’était pas facile, car j’ai trois enfants qui suivaient aussi des cours en ligne et j’avais commencé à travailler à la maison; mais je me répétais que je n’allais pas remettre les choses à plus tard ou abandonner, parce que j’étais presque arrivée au terme du programme.

IAC : Comment votre entreprise vous a-t-elle soutenue durant vos études?

Niranjala : Je n’aurais pas pu mener à bien le programme de PAA et entreprendre le programme de PAAA si mon entreprise, Desjardins, n’avait pas assumé la totalité de mes frais de scolarité.

Il n’y a pas de meilleure façon de remercier mon entreprise. Je me suis jointe à l’équipe de Desjardins en mars 2017, et mes patrons ont toujours encouragé le personnel à suivre des cours de formation. J’ai suivi mon premier cours en janvier 2018 et au terme du programme, j’ai réussi sept cours avec distinction et deux avec la note de B.

J’avais toujours rêvé d’obtenir le titre de PAA depuis mon arrivée dans l’industrie de l’assurance, en 2012, mais mon employeur précédent ne pouvait pas prendre mes frais de scolarité à sa charge. Je suis reconnaissante à Desjardins de l’avoir fait. Ma réussite est ma façon de remercier mon employeur.

IAC : Qu’avez-vous pensé de la réponse apportée par l’Institut face à la COVID?

Niranjala : Je trouve que l’Institut a été formidable et qu’il s’est toujours montré prêt à nous venir en aide. Les responsables de l’Institut ont répondu à toutes mes questions pour que je puisse passer les examens à la maison sans problème.

IAC : Comment avez-vous vécu l’expérience de suivre une formation en temps de pandémie?

Niranjala : Le processus a assurément été stressant et ardu, mais j’étais heureuse d’en être déjà à mon dernier cours et de me trouver si proche du fil d’arrivée.

IAC : Pourquoi croyez-vous qu’il est important de prendre part à la cérémonie de remise des diplômes en ligne?

Niranjala : Il est important d’y participer, parce que ces cérémonies arrivent formidablement bien à rendre hommage aux étudiants pour les efforts qu’ils ont fournis pendant toutes ces années; de plus, elles constituent l’occasion par excellence de célébrer la réussite de chacun. Elles sont aussi l’occasion de rencontrer d’autres diplômés et de souligner cet important moment ensemble, comme une grande famille.

IAC : Quelle sera la prochaine étape, pour vous?

Niranjala : Je compte terminer le programme de PAA avancé en 2022, puis bien sûr entreprendre le programme de FPAA.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Tara Sutton
Agente de prospection commerciale, Germania Mutual Insurance

Tara Sutton

IAC : En quoi consiste votre parcours professionnel?

Tara : Pendant de nombreuses années, au début de ma carrière en assurance, j’ai été courtière affectée aux ventes et au service à la clientèle, en assurance des particuliers. Aujourd’hui, je travaille au sein d’une compagnie d’assurance.

IAC : Prévoyez-vous poursuivre votre formation au-delà du diplôme de PAA?

Tara : Je suis en train de terminer le programme de PAAA, un programme formidable qui selon moi rehausse mon degré de professionnalisme.

IAC : Vous avez mené à terme le programme de PAA durant une pandémie! Qu’est-ce qui vous a motivée à continuer malgré cette période difficile?

Tara : Même si je préfère apprendre en classe, j’ai été heureuse de constater que les formateurs ne ménageaient aucun effort pour faire en sorte que la transition vers les cours en ligne se fasse sans heurts et de façon interactive.

IAC : Qu’avez-vous pensé de la réponse apportée par l’Institut face à la COVID?

Tara : Grâce à la souplesse des cours et des examens en ligne, il m’a été facile de terminer le programme.

IAC : Comment avez-vous vécu l’expérience de suivre une formation en temps de pandémie?

Tara : Il était parfois un peu difficile d’apprendre pendant la pandémie, simplement parce que le mode d’apprentissage était tout nouveau. Mais l’Institut d’assurance a facilité les choses en offrant des webinaires de préparation aux examens, et les formateurs étaient toujours disponibles pour répondre à nos questions.

IAC : Avez-vous un conseil à donner aux personnes qui en sont à leurs derniers cours du programme de PAA?

Tara : N’abandonnez pas, car vous voyez déjà la lumière au bout du tunnel! Le Dr Seuss a dit ce qui suit : « Plus vous lisez, plus vous savez de choses. Plus vous apprenez, plus de débouchés s’offrent à vous. » L’Institut d’assurance offre des ressources incomparables qui vous aideront à accéder à des domaines encore inexplorés de votre profession.

IAC : Pourquoi croyez-vous qu’il est important de prendre part à la cérémonie de remise des diplômes en ligne?

Tara : Il est important de s’arrêter et de prendre le temps de souligner le travail acharné que vous avez accompli. Que vos études s’échelonnent sur quelques années ou qu’elles durent encore plus longtemps, comme dans mon cas, les cérémonies sont l’occasion de recevoir des félicitations pour tout ce que vous avez accompli. Un collègue de l’industrie m’a fait un jour un commentaire très pertinent : les gros efforts mériteraient d’être encadrés, comme un diplôme. Depuis lors, je ne peux m’empêcher de sourire lorsque je regarde mon diplôme!

IAC : Quelle sera la prochaine étape, pour vous?

Tara : Je vais prendre une pause bien méritée. J’ai obtenu mon diplôme de PAA, et plus récemment mon diplôme de PAAA (en décembre 2020); je vais donc me reposer un peu et savourer ma réussite pendant quelque temps.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Kia Soltani
Directrice du développement des affaires et agente de liaison, portail informatique, Cansure

Kiarash Soltani

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Kia : Après avoir consulté mes mentors et effectué quelques recherches sur notre industrie, j’ai compris que je devais obtenir le titre de PAA pour approfondir ma connaissance de l’industrie de l’assurance et m’ouvrir de nouvelles portes sur le plan professionnel. Je ne doutais pas que ce titre professionnel respecté me serait utile au cours de ma future carrière au sein de l’industrie.

IAC : Quel a été votre cours préféré parmi les cours du programme?

Kia : C’est une question difficile, parce que j’avais plusieurs cours préférés. Toutefois, si je devais n’en choisir qu’un, j’opterais pour le cours C70 : Introduction à l’assurance des entreprises. Je connaissais déjà le formateur, et le cours lui-même était très intéressant et proposait des exemples extrêmement pertinents. Comme j’avais travaillé jusque-là en assurance des particuliers, ce cours m’a vraiment permis d’en apprendre davantage sur l’assurance des entreprises et sur les défis que les souscripteurs ont à relever quotidiennement dans ce secteur de l’industrie.

IAC : Avez-vous modifié vos objectifs de carrière après avoir suivi le cours?

Kia : En tant que directrice du développement des affaires, je mène une carrière qui est déjà très liée au domaine de l’assurance des entreprises. Ce cours m’a permis de mieux comprendre les fondements de l’appréciation du risque, dans le contexte des entreprises.

IAC : Avez-vous eu l’occasion d’interagir avec d’autres étudiants?

Kia :J’ai suivi presque tous mes cours en ligne, et ç’a été une expérience formidable. J’ai eu des échanges avec quelques-uns de mes camarades de classe dans le cadre des séances de clavardage prévus dans les différents cours. C’était également très agréable de reprendre contact avec des personnes que j’avais rencontrées dans d’autres cours et d’échanger de nouveau avec elles en ligne.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Kia : Le diplôme de PAA m’a assurément permis d’analyser et de mieux comprendre notre industrie. Sur le plan tant macro que micro, le titre professionnel m’a aidée à mieux saisir les besoins et les demandes de mes clients; j’ai donc été en mesure de leur offrir des solutions plus créatives et plus pratiques. Le fait d’ajouter l’acronyme PAA à la suite de mon nom m’a valu de nombreuses marques de respect de la part de mes collègues et de mes pairs, ce qui a consolidé mon estime de soi.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez pourquoi.

Kia : Les portes ne s’ouvrent pas nécessairement du jour au lendemain. Toutefois, lorsqu’une occasion intéressante se présentera au moment opportun, comme une possibilité de promotion, je suis certaine que mon titre de PAA me procurera un avantage sur les autres candidats.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Kia : En ce qui a trait à la formation continue, de nombreuses entreprises fournissent un important soutien aux étudiants qui veulent suivre des programmes agréés comme le PAA. Je conseille à tous de saisir ce type d’occasion, ne serait-ce qu’en suivant un seul cours à la fois. Nos vies professionnelles et personnelles nous tiennent très occupés, mais avec un peu de courage et une bonne méthode de gestion du temps, il est possible de surmonter les obstacles et de poursuivre notre formation tout en menant notre carrière.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Kia : J’adore travailler dans un bureau confortable, traiter et discuter avec des gens tous les jours et accomplir des tâches d’analyse.

IAC : Parmi les compétences que vous avez acquises dans le cadre du programme de PAA, y en a-t-il qui sont particulièrement pertinentes durant la pandémie?

Kia : Au cours de cette période difficile, il est important de faire preuve de patience et de gentillesse à l’endroit de nos clients, et de se comporter avec professionnalisme. Dans le cadre du programme de PAA, nous avons appris beaucoup de choses sur le professionnalisme et sur les obligations que nous avons envers notre clientèle, en tant qu’assureurs. Ces compétences générales sont très utiles en temps de pandémie, lorsque nous sommes appelés à aider nos clients de toutes sortes de différentes façons.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Kia : Comme je suis une personne très dynamique et extravertie, vous pouvez vous imaginer à quel point les quelques mois qui viennent de s’écouler ont été douloureux pour moi. Dans mes temps libres, si l’on fait abstraction de la pandémie, je consacre habituellement la plus grande partie de mes journées aux balades à vélo ou à la randonnée pédestre. J’aime aussi beaucoup les romans, et je passe de longues heures à lire. Le soir, je préfère habituellement voir des amis, et nous allons souvent prendre un verre ensemble dans un bar sympathique du coin, à Yaletown, où nous regardons des parties de hockey ou de basketball, ou jouons une partie de pool.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Javier Bravo
Associate Underwriter, Zurich Canada - CIP

Javier Bravo

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Javier : En tant que professionnel d’assurance à l’international qui a commencé sa carrière à l’étranger, j’ai constaté que pour avoir de meilleures chances de réussir dans l’industrie des assurances au Canada, les connaissances et l’expérience en assurance que j’avais acquises à l’étranger ne suffiraient pas. Je me suis rendu compte que je pourrais atteindre mes objectifs professionnels en obtenant le titre de Professionnel d’assurance agréé, qui semble être la norme dans l’industrie. Je croyais alors, comme maintenant d’ailleurs, qu’il n’y a pas mieux que l’IAC pour avancer sur le plan du développement personnel et du perfectionnement professionnel. Je voulais également montrer au secteur de l’assurance que je suis consciencieux et engagé envers l’apprentissage continu et le perfectionnement professionnel.

IAC : Quel a été votre cours préféré parmi les cours du programme?

Javier : Le cours C13 – L’assurance de la responsabilité civile, 1re partie. Ce cours a trouvé écho en moi parce qu’il présente les notions essentielles en responsabilité civile. Il explique aussi l’approche à utiliser pour analyser les risques liés à la responsabilité civile, de même que les étapes habituellement suivies pour réduire ces risques au minimum et les tarifer efficacement.

IAC : Vos objectifs de carrière ont-ils changé après que vous ayez suivi le cours?

Javier : J’ai toujours voulu faire carrière en assurance. Le programme de PAA n’y a rien changé; il m’a donné les outils qui m’ont aidé à comprendre l’industrie et sa portée. Il a aussi facilité le réseautage avec les professionnels de l’industrie. Si je n’avais pas suivi le programme de PAA, je crois que mes relations dans l’industrie de l’assurance ne seraient pas ce qu’elles sont aujourd’hui.

IAC : Avez-vous eu l’occasion d’interagir avec d’autres étudiants?

Javier : Oui, tout à fait. J’ai commencé le programme de PAA alors que j’étudiais en vue de l’obtention d’un diplôme en assurance et en gestion des risques décerné par le BCIT, à Vancouver. Dans le cadre du programme du BCIT, nous devions suivre des cours de l’IAC qui nous ont permis d’apprendre en classe. Je m’estime donc chanceux, puisque le fait de discuter des garanties, des conditions d’assurance et du langage juridique avec les autres étudiants m’a permis d’affronter plus facilement les difficultés qu’un cours du PAA peut susciter. Il va sans dire que j’en remercie ces étudiants et les animateurs.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Javier : Je pense que le programme de PAA m’a enrichi sur le plan des connaissances et a renforcé ma confiance en moi. Comme j’ai plus d’assurance au travail, je peux poser des questions ou faire part de mes commentaires lors d’une discussion dans une salle de réunion remplie de directeurs ou de personnes plus haut placées, sans me sentir intimidé.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière?

Javier : Le titre professionnel de PAA a immédiatement ajouté de la valeur à ma marque personnelle, car il s’agit d’un titre bien connu et de bonne réputation au sein de notre industrie. De plus, il m’a fourni des occasions d’étendre mon réseau et de montrer mon engagement envers l’industrie de l’assurance.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Javier : L’obtention du titre de PAA en vaut totalement la peine. Bien sûr, il faut y consacrer du temps, de l’argent et des efforts, mais n’oublions pas que c’est la préparation d’aujourd’hui qui détermine les réalisations de demain.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Javier : J’adore travailler dans un bureau confortable, traiter avec des gens tous les jours et accomplir des tâches d’analyse.

IAC : Parmi les compétences que vous avez acquises dans le cadre du programme de PAA, y en a-t-il qui sont particulièrement pertinentes durant la pandémie?

Javier : Savoir écouter et faire preuve d’empathie. La plupart des cours de l’IAC mentionnent l’importance de se montrer collaboratif, agréable et amical avec les autres. Maintenant plus que jamais, j’estime qu’il nous faut adopter une telle attitude et être compréhensifs, écouter attentivement ainsi que respecter l’avis, les préoccupations et les sentiments des autres.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Javier : Après une longue journée de travail, j’aime me promener avec ma femme adorable et notre chien pour ralentir la machine. J’aime aussi regarder des compétitions sportives, particulièrement celles du FC Barcelona la fin de semaine; si je peux le faire en savourant une bière froide, alors c’est encore mieux.

Retour à la page sur le programme PAA


FAISONS CONNAISSANCE AVEC NOS DIPLÔMÉS PAA

 

Juliette Vaccarello
Directrice du développement des affaires, AIG – CIP

Juliette Vaccarello

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Juliette : Comme je viens d’une famille de professionnels d’assurance, je savais que je voulais travailler dans cette industrie, mais je ne savais pas en quelle qualité. J’ai décidé de m’inscrire au programme de PAA parce que je voulais élargir mes connaissances dans ce domaine et en apprendre davantage sur les possibilités de carrière offertes aux jeunes professionnels. Le programme de PAA se compose de cours très bien pensés qui renseignent les étudiants au sujet des différents postes et des différents cheminements professionnels à leur disposition.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Juliette : Le programme de PAA m’a aidée à comprendre les différentes fonctions commerciales, les structures organisationnelles possibles et le fonctionnement cohésif de tous ces éléments. Je faisais partie d’une équipe chargée de projets spéciaux qui a été en place pendant deux années chez mon employeur. En tout, nous étions cinq employés provenant de différents services de l’entreprise. Les connaissances acquises grâce aux cours du PAA m’ont aidée à comprendre les membres de mon équipe, leurs antécédents respectifs et, en fin de compte, la manière dont nos compétences complémentaires nous aidaient à accomplir notre travail ensemble.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière?

Juliette : Tout à fait! La collaboration avec les autres et l’enseignement me passionnent. Je peux m’y consacrer tous les jours dans mon travail chez un assureur, et j’ai aussi eu l’occasion d’enseigner certains des cours du PAA pour l’institut d’assurance de l’Ontario. Et parce que j’ai donné un cours de l’institut, j’ai eu l’occasion d’animer un cours en interne, chez mon employeur.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Juliette : Le programme de PAA leur permettra de se sentir confiantes en ce qui a trait à leurs connaissances des différentes fonctions commerciales, des branches d’assurance et des possibilités de carrière. Il existe un si grand nombre de postes différents dans l’industrie que chacun peut y trouver sa place. Après avoir terminé le programme de PAA, elles auront une meilleure compréhension de l’industrie de l’assurance et des emplois qui s’offrent à elles.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Juliette : J’aime travailler avec les gens et les aider à atteindre leurs buts. Dans mon univers, cela peut signifier un peu tout, c’est-à-dire prêter assistance à des collègues ou à des associés, ou même, agir comme mentor dans le cadre du programme d’ambassadeurs de Connexion carrières ou dans le cadre du Groupe-ressource des employés de mon employeur.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Glen Hall
Souscripteur spécialisé en assurance des exploitations agricoles, CIP, CRM

Glen Hall

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Glen : Lorsque je me suis joint à Intact, une exigence était que j’obtienne le titre de PAA. Après avoir suivi quelques cours, je me suis rendu compte de la valeur des connaissances acquises et de leur utilité dans mon travail quotidien.

IAC : Quel a été votre cours préféré parmi les cours du programme?

Glen : Mon cours préféré était le C121, L’appréciation du risque : notions avancées, car il m’a permis d’approfondir les notions relatives à l’appréciation du risque. J’ai pu reconnaître bon nombre des notions de ce cours dans mes activités quotidiennes d’appréciation des risques spécialisés.

IAC : Avez-vous eu l’occasion d’interagir avec d’autres étudiants?

Glen : Tout au long du programme de PAA, j’ai interagi avec d’autres employés, particulièrement avec ceux d’Intact Assurance (où je travaille). Je participais à un programme de perfectionnement des souscripteurs spécialisés avec neuf autres souscripteurs de partout au pays. En suivant ensemble les cours du PAA, nous avons pu étudier en même temps pour les examens, discuter des notions abordées dans le cours et nous poser mutuellement des questions. Puisque de nombreux cours du PAA sont les mêmes à l’échelle du pays et offerts en ligne, il est possible d’interagir avec les collègues, peu importe où ils se trouvent.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Glen : Le programme de PAA a clairement jeté des bases solides pour moi en tant que souscripteur spécialisé. La possibilité de suivre des cours expressément conçus pour les souscripteurs m’a permis d’apprendre des notions et de les mettre en pratique immédiatement. Le programme de PAA m’a également donné la confiance requise pour interagir en personne avertie lorsque je recherche des solutions pour les courtiers, et ce, même si elles ne concernent pas ma branche d’assurance.

IAC : Quel genre d’expérience avez-vous vécue lors du gala de remise des diplômes?

Glen : Le gala de remise des diplômes couronne deux exigeantes années consacrées au programme de PAA. Durant cette période, j’ai aussi obtenu mon certificat en gestion des risques auprès de l’Institut d’assurance du Canada; j’ai d’ailleurs été reconnu comme étant l’étudiant le plus performant au Canada dans le cadre de ce programme. Le gala permet vraiment de reconnaître tous les efforts que les étudiants ont déployés et donne à ces derniers l’occasion de rencontrer des diplômés de leur région.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Glen : Comme c’est la référence pour les professionnels d’assurance au Canada, je recommanderais le programme de PAA à tous ceux qui travaillent dans l’industrie de l’assurance, qu’ils soient souscripteurs, experts en sinistres, consultants en prévention des sinistres, courtiers, agents, etc. La possibilité d’apprendre à leur propre rythme à l’aide d’un certain nombre de modes d’apprentissage facilitera l’obtention de leur titre professionnel pendant qu’ils travaillent à temps plein dans l’industrie.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Glen : En tant que souscripteur spécialisé, je trouve gratifiant d’être capable d’aider les courtiers à trouver des solutions pour les exploitations agricoles aux risques complexes. Bon nombre des clients que les courtiers représentent ont des besoins uniques qui ne peuvent être satisfaits qu’au moyen d’un produit conçu pour les exploitations agricoles, et la paix d’esprit que je leur apporte leur permet de continuer à mettre de la nourriture sur la table des Canadiens.

IAC : Parmi les compétences que vous avez acquises dans le cadre du programme de PAA, y en a-t-il qui sont particulièrement pertinentes durant la pandémie?

Glen : La compétence la plus importante, c’est la capacité d’éprouver de l’empathie par rapport aux défis auxquels les gens font face. Maintenant que j’ai suivi le cours Le courtier et l’agent d’assurance : compétences élémentaires, je comprends mieux le processus d’assurance du point de vue des courtiers et les enjeux avec lesquels ils sont aux prises. L’actuelle pandémie a ajouté des défis pour les courtiers et, en qualité de souscripteur, j’ai de l’empathie pour eux, qui doivent assumer un surplus de travail et composer avec un marché changeant.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Glen : J’aime jouer au golf et pratiquer un certain nombre de sports. Dernièrement, en raison de la COVID-19, j’ai commencé à faire du vélo.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Thomas Watson
Vice-président, Guardsman Insurance Services Inc. – CD, CIP

Thomas Watson CIP graduate

IIC: IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Thomas : Je souhaitais élargir mes connaissances sur l’industrie afin de fournir un meilleur service à mes clients. On m’a dit que le PAA est la principale formation menant à l’obtention d’un titre professionnel qui m’offrirait une expérience d’apprentissage équilibrée en assurance, c’est-à-dire, qui couvre tous les aspects de l’industrie sans être totalement axée sur les courtiers.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Thomas : Les connaissances et les compétences acquises grâce au programme de PAA m’ont permis de prodiguer des conseils plus professionnels à mes clients. Puisque je comprends mieux le fonctionnement de l’industrie de l’assurance, je suis en mesure de bien informer mes clients pour qu’ils prennent des décisions éclairées en matière d’assurance. L’obtention du titre m’a aussi donné la confiance nécessaire pour foncer plus qu’auparavant.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière?

Thomas : Depuis que j’ai le titre de PAA, j’ai été en mesure de redonner à l’industrie en donnant des cours du programme de PAA ainsi que des cours menant à l’obtention d’un permis de courtier/d’agent. J’adore enseigner et aider les autres à apprendre et à progresser en tant que professionnels d’assurance. Je travaille également avec l’équipe de Connexion carrières en visitant des écoles secondaires, des collèges, des universités et des salons de l’emploi pour faire la promotion des nombreuses carrières passionnantes en assurance.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Thomas : Faites-le. N’attendez pas, allez de l’avant. Le PAA élargira vos connaissances professionnelles et vous aidera à fournir un service de qualité supérieure à vos clients, à votre employeur et à l’industrie.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Thomas : J’aime que le fait d’être courtier signifie de toujours aider les gens. Tout ce que je fais consiste à aider mes clients à être bien protégés en cas de sinistre. Il n’est jamais plaisant d’apprendre qu’un client a subi un accident ou un incendie. Par contre, il est toujours agréable de pouvoir l’aider à s’en remettre.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Thomas : Je n’ai pas de temps libres! Lorsque je ne suis pas au bureau, c’est que je passe du temps avec ma femme et ma fille, toutes les deux ravissantes. Je travaille aussi pour les Forces armées canadiennes à titre d’instructeur de cadets, et je suis un dévoué membre bénévole du conseil d’administration de plusieurs organismes de bienfaisance.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Mallory Baker
Associée, programme de développement du leadership, Intact Assurance - CIP, BBA

Mallory Baker CIP graduate

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Mallory : À l’époque de mes études universitaires, j’ai eu la chance de travailler chez Intact Assurance tous les étés, et j’ai pu me familiariser avec différents aspects de l’industrie. Puis, lorsque j’ai obtenu mon diplôme, j’étais disposée à poursuivre ma formation et je cherchais des moyens d’acquérir une meilleure compréhension de l’industrie dans son ensemble et d’approfondir des aspects qui m’étaient encore inconnus. Dans un contexte où mon employeur faisait une promotion active du titre de PAA afin d’inciter les membres du personnel à enrichir leurs connaissances, j’ai entrepris le programme sans tarder.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Mallory : Les connaissances techniques acquises grâce au programme de PAA s’appliquaient parfaitement à mes tâches quotidiennes, ce qui a contribué à accroître mon sentiment de confiance en tant que professionnelle de l’assurance. Il m’arrive souvent, face à un problème ou à une situation, d’avoir un déclic en faisant le rapprochement entre cette situation et la matière apprise dans l’un de mes cours. Selon moi, le fait que je possède le titre de PAA a contribué à accroître la confiance que les courtiers ont en moi en tant que souscriptrice.

IAC : Quel genre d’expérience avez-vous vécue lors du gala de remise des diplômes?

Mallory : Le gala de remise des diplômes a été une merveilleuse façon de célébrer la réussite de tous les diplômés. Il n’est pas facile de travailler à temps plein tout en suivant des cours et en passant des examens de mi-session et des examens finaux, et bien des gens font tout cela en plus de s’occuper de leur famille. Le fait de passer une soirée avec les membres de ma famille et les collègues de travail qui m’ont soutenue durant mes études menant au titre de PAA m’a permis de conclure ce chapitre en beauté.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez.

Mallory : L’obtention du titre de PAA semble être la norme pour jouir d’une bonne visibilité dans tous les secteurs de l’industrie. Selon mon expérience, les employeurs recherchent des employés qui veulent approfondir leurs connaissances et qui sont toujours prêts à en apprendre davantage au sujet de l’industrie. Peu de temps après avoir obtenu le titre de PAA, j’ai été promue au poste de souscriptrice de niveau 2, qui comporte des responsabilités accrues. Je suis maintenant associée dans le cadre du programme de développement du leadership pour les provinces de l’Atlantique. Le titre de PAA, qui fait dorénavant partie de mon profil professionnel, indique que je suis une employée qui tient à apporter une valeur ajoutée à son entreprise.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Mallory : N’hésitez pas à vous lancer! L’obtention du titre de PAA n’est pas une chose que vous regretterez. Non seulement vous aurez une meilleure compréhension de l’industrie de l’assurance de dommages, mais le titre vous permettra de rehausser votre profil au sein de cette industrie. Ce n’est pas toujours facile, mais le sentiment d’accomplissement que vous éprouverez à la fin de vos études vous convaincra que le jeu en valait la chandelle. Si vous hésitez, je vous invite à trouver quelqu’un dans votre entreprise, ou à l’extérieur de celle-ci, qui est inscrit au programme de PAA, pour que vous puissiez suivre des cours ensemble et échanger des idées. Un compagnon ou une compagne d’études peut constituer un important atout pour quiconque a besoin d’un coup de pouce supplémentaire.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Mallory : J’apprécie beaucoup de fait d’aider les courtiers à élargir leur clientèle et à prendre soin de celle-ci. Les courtiers doivent répondre à de nombreuses demandes, dans un marché exigeant, et si je peux les aider à atteindre leurs objectifs et à atténuer le stress qui accompagne souvent leur travail, j’en éprouve une grande satisfaction personnelle.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Mallory :Durant mes jours de congé, j’aime être en compagnie des membres de ma famille et de mes amis, pour me divertir et me détendre. J’accorde de l’importance à l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, car cet équilibre compte pour beaucoup dans la réussite. Je ne tiens jamais pour acquise la chance que j’ai de travailler pour une entreprise qui partage mes valeurs.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Steve Gaudio
Directeur, comptes commerciaux, McFarlan Rowlands - CIP, CRM

Steve Gaudio CIP graduate

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Steve : Après avoir travaillé pendant 17 ans à titre de machiniste, j’ai eu envie d’un changement. J’ai fait des recherches sur plusieurs possibilités de carrière et conclu que l’assurance serait le meilleur choix pour moi. Je me suis inscrit au programme d’études commerciales spécialisé en assurance du collège Fanshawe, car il offrait la possibilité de passer les examens finaux du programme de PAA. Au terme du programme, qui s’échelonnait sur trois ans, j’avais obtenu sept crédits dans le cadre du programme de PAA et un crédit dans le cadre du programme menant au titre de CRM. Au bout d’un total de cinq ans de persévérance, j’ai obtenu ces deux titres professionnels.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Steve : Grâce au titre de PAA, j’ai acquis des connaissances qui m’ont permis d’épauler mes collègues et d’aider les assurés; j’ai aussi acquis des compétences qui m’ont donné la possibilité de travailler avec des souscripteurs et des experts en sinistres. Mes études m’ont également procuré les outils dont j’avais besoin pour occuper le poste de directeur des comptes commerciaux. Depuis lors, j’ai continué à enrichir mes connaissances et à améliorer mes compétences, tout en me bâtissant une réputation enviable, celle d’un professionnel qui obtient des résultats et qui travaille dur au bénéfice des assurés. Je suis fier de dire que des clients m’ont même téléphoné de l’Inde afin d’obtenir de l’assurance pour couvrir une entreprise exerçant ses activités ici, en Ontario.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez.

Steve : Le fait d’obtenir un titre professionnel et d’ajouter les trois lettres distinctives à la suite de votre nom indique à vos clients et aux autres professionnels de l’industrie que vous avez travaillé dur et consacré le temps qu’il faut afin de décrocher votre diplôme de PAA. Grâce au titre de PAA, j’ai pu être surveillant d’examens et aider l’Institut d’assurance dans l’élaboration de ses cours de formation, notamment en rédigeant une leçon sur l’assurance de la responsabilité civile professionnelle. Le titre professionnel vous place également en bonne position pour obtenir une promotion et pour saisir toutes les occasions qui pourraient se présenter à vous.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Steve : Je leur demanderais avant tout quelles sont les raisons qui les empêchent de suivre le programme. Qu’est-ce qui vous arrête? L’obtention de votre titre de PAA vous apportera plus d’un avantage. J’ai eu le très grand plaisir de travailler ou de m’associer avec certaines des personnes les plus talentueuses de l’industrie, qu’il s’agisse de directeurs des comptes en assurance de dommages, de producteurs, d’experts en sinistres, de souscripteurs ou autres. Les personnes qui possèdent le titre de PAA mettent les bouchées doubles afin d’aider leurs clients. Lorsque vous possédez ce titre professionnel, vous vous démarquez par votre formation et votre ardeur au travail.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Steve : Je travaille fort au bénéfice de mes clients. C’est toujours avec moi que l’on communique en premier lorsqu’un client rencontre un problème ou a urgemment besoin d’aide. Je suis heureux de savoir que je possède les outils pour les aider. Mes services ont également été directement sollicités par des clients, qui m’ont demandé de m’occuper des assurances destinées à couvrir leur entreprise, ce qui est très valorisant.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Steve : Lorsque je ne travaille pas, j’aime assister à des spectacles et à des rencontres sportives, jardiner, faire des réparations sur ma voiture ou réaliser d’autres projets du genre. J’aime beaucoup écouter des livres audio, lire et regarder des films de science-fiction, en particulier Star Wars.

Comme je suis membre du conseil d’administration de la LIBA, j’essaie de me porter volontaire le plus souvent possible lors d’activités ou de rencontres parrainées par cet organisme, comme le rallye à moto Ride for Dad; je m’implique aussi dans le programme Connexion carrières de l’Institut d’assurance, à l’occasion des salons de l’emploi, ainsi que dans d’autres activités communautaires. Mais j’aime beaucoup passer du temps avec Evelyn, mon épouse et meilleure amie depuis maintenant 15 ans, et nourrir les animaux sauvages qui s’aventurent dans notre cour arrière, faire des promenades et découvrir toutes les régions de l’Ontario.

Retour à la page sur le programme PAA


 

David Cicero
Directeur, assurance des entreprises, Intact Assurance - MBA, CIP

David Cicero CIP graduate

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

David : Je voulais élargir mes compétences, rehausser ma crédibilité et acquérir une meilleure compréhension de notre industrie.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

David : L’obtention du titre de PAA m’a permis de mieux comprendre les principes de base de l’assurance, et ces connaissances m’aident à prendre de meilleures décisions en matière de souscription, dans mon travail à titre de directeur de l’assurance des entreprises.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez.

David : L’obtention du titre de PAA m’a ouvert de nombreuses portes et a fait progresser ma carrière au fil des ans. J’ai eu la chance d’occuper une grande variété de postes stimulants et de côtoyer de nombreux leaders de l’industrie, tout ça grâce au titre de PAA!

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

David : Allez-y à fond! C’est un moyen formidablement efficace de rehausser votre expertise et d’acquérir une plus grande appréciation à l’égard de l’industrie et de ce qu’elle représente.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

David : J’ai appris que notre industrie se préoccupe des gens, et que notre travail aide la société à prospérer dans les périodes où tout va bien et à faire preuve de résilience dans les périodes difficiles. Je suis très content de savoir que je contribue à tout cela; dans le cadre de mes fonctions actuelles, j’aide les membres de mon équipe à donner le meilleur d’eux-mêmes, tout en ayant du plaisir.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

David : J’aime être en compagnie de ma famille et de mes amis.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Braedyn Leary
Chargée de comptes, assurance des particuliers, Prairie Villa Insurance - CIP, CAIB

Braedyn Leary CIP graduate

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Braedyn : J’ai décidé d’obtenir le titre de PAA afin de poursuivre ma formation et de donner un élan à ma carrière. J’étais mère monoparentale lorsque j’ai commencé à suivre des cours en mode d’apprentissage autonome, et j’ai toujours voulu faire mentir les stéréotypes sur les perspectives de carrière des parents célibataires. Vous POUVEZ réussir n’importe quoi si vous le voulez vraiment, et en faisant cela, vous donnez le bon exemple à vos enfants.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Braedyn : Pendant toute la durée du programme, j’ai beaucoup appris sur l’industrie de l’assurance de dommages. Les cours m’ont permis d’avoir de l’industrie une vision tout à fait nouvelle. Ils m’ont aidée à évoluer non seulement en tant que courtière d’assurance, mais aussi en tant que personne.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez.

Braedyn : Je suis récemment diplômée, et le fait de pouvoir dire que je possède le titre de PAA a assurément contribué à améliorer mon curriculum vitae, en plus d’accroître mes chances lors d’entrevues avec de possibles employeurs. Lorsque j’ai quitté le Manitoba pour m’installer en Alberta, je crois que c’est parce que j’ai pu faire savoir aux employeurs éventuels que j’allais obtenir mon titre de PAA l’automne suivant que j’ai pu obtenir un emploi une semaine après avoir fait un envoi de curriculums vitae.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Braedyn : N’hésitez pas, je ne le répéterai jamais assez. Que vous ayez entrepris votre carrière il y a deux ans ou il y a vingt ans, vous apprendrez une multitude de choses! J’évolue au sein de l’industrie de l’assurance depuis quatre ans et demi, et j’ai réussi à obtenir le titre de PAA ainsi que celui de CAIB, et j’ai entrepris le programme de PAA avancé. Il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour commencer. Ne perdez jamais votre objectif de vue et persévérez jusqu’à ce que vous atteigniez votre but!

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Braedyn : J’adore aider les gens. Lorsque de nouveaux clients viennent me rencontrer à mon bureau et décident de me faire confiance, cela me procure un sentiment de profonde satisfaction. Lorsque des clients avec qui je travaille depuis de nombreuses années continuent à faire appel à mes services et me consultent lorsqu’ils ont besoin de conseils, j’ai le sentiment que mon travail fait une différence. Nos clients nous font confiance et sont persuadés que nous avons leur meilleur intérêt à cœur et que nous prendrons soin d’eux en cas de sinistre. Le degré de confiance dont nous jouissons est extraordinaire.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Braedyn : J’aime être en famille. J’ai un fiancé et une fille de 10 ans, dont le soutien a été essentiel à l’obtention de mon titre de PAA. Maintenant que je fais une petite pause dans mes études, je consacre la plus grande partie possible de mes temps libres à ma famille. Étant donné que mon fiancé travaille dans l’industrie du hockey, nous passons beaucoup de temps dans des arénas à encourager notre équipe locale.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Thea Baird
Courtière, assurance des entreprises, AON Risk Solutions - CIP, CAIB

Thea Baird CIP graduate

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Thea : Après avoir commencé à travailler dans un service lié à l’assurance des entreprises, j’ai senti que j’allais avoir besoin d’une formation plus approfondie afin de réussir dans mes nouvelles fonctions, et c’est pourquoi je me suis inscrite au programme de PAA. À l’époque, le domaine du règlement des sinistres m’intéressait, et je souhaitais devenir experte en sinistres. Pour pouvoir accéder à ce domaine, il me fallait obtenir le titre de PAA ou suivre activement des cours dans le but d’obtenir ce titre.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Thea : Le programme de PAA m’a aidée à mieux comprendre les produits que nous vendons ainsi qu’à déterminer et à évaluer les risques auxquels nos clients sont exposés; il m’a aussi aidée à accroître mes compétences en matière de négociations. De façon générale, je possède maintenant une meilleure compréhension du fonctionnement d’un cabinet de courtage et d’une compagnie d’assurance.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez.

Thea : Au bureau, l’obtention de mon titre professionnel a été reconnue, ce qui m’a permis d’accéder à des fonctions comportant plus de responsabilités. L’obtention du titre de PAA contribue à rehausser votre statut professionnel dans l’industrie. Selon moi, il ouvre des possibilités infinies.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Thea : Suivez le programme en entier, l’effort en vaut la peine! Si vous n’avez pas encore décidé de votre parcours de carrière, ce n’est pas un problème. Le programme offre toutes sortes de possibilités correspondant à divers cheminements professionnels, que vous optiez pour la souscription, l’expertise des sinistres ou le courtage. Et comme le titre de PAA est reconnu partout au Canada, il peut mener à des promotions où vous permettre d’accéder à des postes plus élevés. Il est important de ne jamais cesser d’apprendre.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Thea : Mon rôle consiste à créer des relations et à faire du réseautage avec des souscripteurs et d’autres collègues, depuis mon bureau ou d’autres endroits dans le monde. Je trouve des solutions pour nos clients à des moments où ils en ont le plus besoin, et le simple fait de penser qu’ils dorment mieux la nuit grâce à notre aide me remplit de satisfaction. Je ne cesse d’apprendre jour après jour, et j’évolue sur le plan tant professionnel que personnel. J’apprécie le fait de pouvoir appliquer ce que j’ai appris dans mes cours de PAA à mon travail de tous les jours à titre de courtière.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Thea : À vrai dire, je ne prends jamais vraiment de congé! Comme je suis mère et épouse, il est extrêmement important pour moi de passer de bons moments avec ma famille. Quand je ne suis pas en train de m’adonner à des activités familiales ou occupée au bureau, il m’arrive d’animer des ateliers de conditionnement physique. Pour moi, une journée idéale commence avec une séance de jogging de 10 km, une séance de magasinage ou de peinture avec ma fille, puis une sortie en famille où nous nous offrons de petites gâteries.

Retour à la page sur le programme PAA


 

Kerry Diehl
Consultant en assurance - CIP, CAIB

Kerry Diehl CIP graduate

IAC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Kerry : Après avoir obtenu le titre professionnel de CAIB, j’ai voulu en apprendre davantage au sujet de divers aspects de l’assurance et obtenir les crédits qui manquaient à ma formation. Le titre d’AIAC venait tout juste d’être remplacé par le titre de PAA, et je souhaitais vivement être l’un des premiers à ajouter les lettres PAA à la suite de mon nom.

IAC : En quoi le titre de PAA vous a-t-il été utile dans votre travail de tous les jours?

Kerry : Au cours de mes études en vue d’obtenir le titre de PAA, j’ai noué de nombreuses relations avec des intervenants de l’industrie, que j’ai conservées jusqu’à aujourd’hui. La réussite du programme m’a donné la confiance dont j’avais besoin pour occuper des postes de gestion dans différentes compagnies d’assurance et pour aider d’autres entreprises à remédier à leurs problèmes de rendement et à atteindre leurs objectifs.

IAC : L’obtention de votre titre de PAA vous a-t-elle ouvert des portes dans votre carrière? Si c’est le cas, expliquez.

Kerry : Oui, absolument. Le titre de PAA, en particulier chez les courtiers, n’était pas très répandu à l’époque. L’obtention du titre a fait en sorte que j’ai cru en moi-même et en ma capacité d’offrir un autre type de service. De plus, grâce au titre, les employeurs ont eu confiance en ma capacité de faire le travail.

IAC : Quel message souhaitez-vous communiquer aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Kerry : Suivez un cours à la fois, pour être en mesure de vous concentrer sur l’apprentissage des notions tout en ayant le temps de cultiver vos rapports avec les autres étudiants. L’expérience que vous avez acquise dans le cadre de votre travail contribuera à enrichir la qualité de votre apprentissage et, en retour, ce que vous apprendrez dans le cours enrichira votre travail.

IAC : Qu’est-ce qui vous donne un sentiment de satisfaction dans le travail que vous effectuez?

Kerry : Depuis que j’ai obtenu le titre de PAA, j’ai été en mesure de redonner à l’industrie en devenant animateur de cours dans le cadre du programme de PAA de l’Institut, en m’impliquant à titre volontaire dans différentes activités de l’industrie et en me joignant au programme d’ambassadeurs de Connexion carrières. Au cours des 10 dernières années, j’ai eu l’occasion de présenter des exposés dans plus de 120 classes, où j’ai abordé l’histoire de l’assurance et son fonctionnement ainsi que les carrières offertes dans l’industrie.

IAC : Qu’aimez-vous faire dans vos temps libres?

Kerry : Dans mes temps libres, j’aime regarder des matchs des Blue Jays, des Raptors, des Canucks et des Blue Bombers à la télévision, ou m’adonner à des jeux vidéo sur ma console Sega Genesis, dans l’espace personnel que j’ai aménagé chez moi.

Retour à la page sur le programme PAA