Le titre de PAA, une source de fierté

Histoires de personnes diplômées issues de la campagne « Le titre de PAA, une source de fierté»

La campagne « Le titre de PAA, une source de fierté » a été conçue pour souligner les réalisations des personnes qui suivent nos programmes et de celles qui obtiennent leur diplôme. Grâce à cette campagne, nous parlons à nos étudiants et étudiantes, ainsi qu’à nos diplômés et diplômées, afin de connaître les motivations qui les ont poussés à suivre un programme de formation à l’Institut, les hauts et les bas qu’ils ont connus et les conseils qu’ils donneraient aux personnes qui envisagent de suivre nos programmes.

Prenez le temps de lire le récit du parcours de personnes diplômées du programme de PAA qui s’investissent en vue d’un avenir meilleur.

Navjot Paur, PAA

Directeur de comptes - WBI Home Warranty


IIC : Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Navjot : J’avais plusieurs raisons de vouloir poursuivre ma formation, et le principal avantage du programme de PAA, c’est qu’il était adapté à mes fonctions actuelles ainsi qu’à mes aspirations à titre de professionnel d’assurance. Il m’a permis de développer mes connaissances sur des aspects précis de l’industrie de l’assurance et d’en acquérir d’autres qui m’ont aidé à progresser comme professionnel.

Obtenir le titre de PAA m’a procuré un sentiment de satisfaction, et la mention Grande distinction a été une source de fierté pour moi et ma famille. Ça montre que conjuguer l’ardeur au travail avec l’ambition et les aspirations permet de surmonter tous les obstacles sur la voie du succès.

IIC : Que diriez-vous aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Navjot : Pour toute personne qui y songe et qui y voit le bon moyen d’avoir du succès en assurance, je recommande fortement le PAA. La richesse de la matière qu’on y aborde, les compétences qu’on y développe et les connaissances qu’on y acquiert se comparent avantageusement à celles de n’importe quel cours universitaire, de mon point de vue. Ce qui est certain, c’est que ça ouvre plusieurs portes dans l’industrie de l’assurance.

IIC : Comment êtes-vous parvenu à concilier travail, étude et vie personnelle pendant que vous suiviez le programme de PAA? Quels conseils pourriez-vous nous donner?

Navjot : Bien gérer son temps et être organisé sont cruciaux. Il ne faut jamais négliger les autres volets de sa vie. La clé, c’est de trouver un bon équilibre entre tout ce qu’on aime dans sa vie personnelle et professionnelle. Le meilleur conseil que je pourrais vous donner, c’est de ménager une place à vos cours du PAA dans votre horaire quotidien. Quand on a un cours par semaine, c’est important de revoir régulièrement la matière.

IIC : Parlez-nous de votre parcours pour l'obtention du titre de PAA. Quelle a été votre source de motivation?

Navjot : J’ai commencé ma carrière comme courtier chez the Cooperators, et je vous avouerai qu’au début, je ne considérais ça que comme un emploi, rien de plus. Mais quand j’ai commencé à voir la variété de postes, de fonctions et de types d’assurance qu’il y a dans l’industrie, je me suis mis à me dire que ça pourrait devenir toute ma carrière. Quand j’ai été embauché à l’ICBC, j’ai réalisé que je devais me perfectionner, comme professionnel d’assurance. Et que le PAA était la solution parfaite pour ça. C’est d’être heureux et satisfait de ma carrière qui a été ma source de motivation pour le PAA.

IIC : Selon vous, en quoi le fait de détenir le titre de PAA sera-t-il bénéfique pour votre carrière?

Navjot : Le programme de PAA m’a fait acquérir les compétences, les connaissances et les contacts qui vont me permettre de poursuivre ma carrière ou, à tout le moins, de progresser comme professionnel.

IIC : Pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez choisi de faire carrière en assurance?

Navjot : Parce que l’assurance combine plusieurs sphères d’étude. Par exemple, un expert en sinistres spécialisé en dommages corporels est exposé à des notions de médecine, de droit et de génie. En tant qu’agent ou courtier, il faut se familiariser avec la souscription, les mathématiques et les relations interpersonnelles. Vous traitez des engagements formels? Vous devrez vous familiariser avec les secteurs de la construction et le marketing. Il y a vraiment de tout, en assurance.

Dhara Desai, PAA

Représentante, Services de distribution, Co-operators

IIC: Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA, et quel sentiment vous procure le fait d’être diplômé?

Desai: J’ai décidé d’entreprendre le PAA dès que j’ai réalisé qu’il me faudrait avoir une connaissance approfondie de l’industrie de l’assurance, et également que le titre de PAA m’aiderait à obtenir davantage d’occasions – et de meilleures – sur le plan de l’avancement professionnel.

Je me suis inscrite au programme en 2019, et au début, je faisais les cours un à la fois. J’ai constaté que plus j’en apprenais, plus je gagnais en confiance, et mieux je réussissais. Quand j’ai obtenu mon diplôme et mon titre, je me suis sentie fière de ce que j’avais accompli.

IIC: Il a dû être difficile de poursuivre le programme de PAA pendant la pandémie. Qu’avez-vous fait pour vous adapter?

Desai: Au début, quand mon examen en personne a été annulé, ça m’a inquiétée. Mais j’ai vite réalisé que j’étais chanceuse de suivre les cours de l’Institut d’assurance du Canada, qui a commencé à offrir les examens en ligne. Je voulais tellement obtenir mon titre de PAA que je me suis mise à m’inscrire à deux cours par session. La pandémie nous isolait, il n’y avait pas grand-chose à faire à l’extérieur, alors ça me donnait davantage de temps pour étudier. Finalement, j’ai terminé le programme de PAA en trois ans.

Je suis vraiment contente que l’Institut ait autant facilité cette transition.

IIC: Parlez-nous de votre parcours pour l’obtention du titre de PAA. Quelle a été votre source de motivation?

Desai: Mon parcours du PAA a débuté en 2019, tout juste avant que la pandémie bouleverse le monde et nous contraigne à adapter de nouveaux modes de vie et à limiter nos activités. Comme je passais plus de temps à la maison, je pouvais mieux me concentrer sur mes études. Et les examens en ligne de l’Institut m’ont donné plus temps pour étudier.

Les formateurs en ligne m’ont motivée. Ils nous aidaient beaucoup, de toutes sortes de façons, dans notre apprentissage. Dans mes cours, tous les formateurs rendaient l’apprentissage intéressant et utilisaient de nouvelles méthodes pour faciliter et simplifier l’apprentissage à distance.

Ma famille m’a aussi beaucoup aidée à rester concentrée pendant la pandémie. Ça explique que j’ai fait sept cours pendant cette période! Et quand la pandémie a pris fin, j’étais fière d’avoir moi aussi terminé mon programme de PAA!

IIC: Selon vous, en quoi le fait de détenir le titre de PAA sera-t-il bénéfique pour votre carrière?

Desai: S’il y a une chose dont je suis convaincue, c’est que dès que j’ai obtenu mon PAA, de meilleures occasions se sont offertes à moi. C’est un titre qui ajoute beaucoup de valeur à mon CV. Dans le PAA, on acquiert beaucoup de connaissances qui sont requises dans l’industrie de l’assurance. Le programme permet de comprendre tous les grands volets de l’industrie, qu’il s’agisse des organismes de réglementation, ou encore du travail des agents, des souscripteurs et des experts en sinistres.

IIC: Que diriez-vous aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Desai: Que je recommande fortement à quiconque travaille dans l’industrie d’obtenir le titre de PAA, car cela ouvre des portes sur le plan professionnel.

IIC: Pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez choisi de faire carrière en assurance?

Desai: Je travaillais en ventes, et une de mes amies m’a parlé de l’assurance. J’ai obtenu mon permis d’agente d’assurance IARD et commencé ma carrière à titre de représentante d’assurance autorisée. Après quelque temps, j’ai voulu m’orienter vers un autre poste dans l’industrie, et sur les conseils de mon gestionnaire et d’une collègue d’expérience, j’ai décidé d’entreprendre le programme de PAA. Ça été une excellente décision – une décision qui m’a ouvert plusieurs portes dans l’industrie de l’assurance.

Raelene O’Neill, PAA

Spécialiste en vente d’assurance, Johnson Insurance

IIC: Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA, et quel sentiment vous procure le fait d’être diplômée?

Raelene: Lorsque j’ai commencé à travailler en assurance, je voulais mieux comprendre les rouages de l’industrie. J’ai aimé apprendre comment toutes les pièces s’imbriquent, de l’établissement des prix au règlement des sinistres. Je suis très heureuse et satisfaite d’avoir obtenu mon titre.

IIC: Il a dû être difficile de poursuivre le programme de PAA pendant la pandémie. Qu’avez-vous fait pour vous adapter?

Raelene: Pendant la pandémie et les confinements, les cours en ligne ont été l’occasion d’interagir avec des pairs et de maintenir un certain niveau de normalité. Comme j’aime me fixer des objectifs et que je n’avais pas grand-chose d’autre à faire, j’ai doublé le nombre de cours suivis. J’ai passé beaucoup de temps à étudier la matière et à faire des tests de révision.

IIC: Parlez-nous de votre parcours pour l’obtention du titre de PAA. Quelle a été votre source de motivation?

Raelene: J’ai commencé le programme lorsqu’une personne a offert un cours sur l’assurance automobile à mon lieu de travail. C’est devenu une excellente façon d’accumuler les heures de formation continue nécessaires au maintien de mon permis. Chaque cours a renforcé mon intérêt à l’égard de différents aspects de l’assurance. J’ai vraiment aimé les cours abordant la souscription, et le cours C16 m’a aidé à comprendre les fondements de l’industrie.

IIC: Selon vous, en quoi le fait de détenir le titre de PAA sera-t-il bénéfique pour votre carrière?

Raelene: L’éducation est toujours un avantage; il n’y a jamais de mauvais moment pour apprendre de nouvelles choses. Le titre de PAA m’aidera à explorer de nouvelles possibilités dans l’industrie.

IIC: Que diriez-vous aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Raelene: Lancez-vous! Osez commettre des erreurs. Ne vous laissez pas intimider par la possibilité d’un échec. Sortez de votre zone de confort et épanouissez-vous.

IIC: Pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez choisi de faire carrière en assurance?

Raelene: L’assurance s’est révélée une excellente carrière pour moi. Je suis peut-être entrée dans l’industrie par chance, mais je choisis d’y rester par choix.

Ross Baillie, BCom, PAA

Conseiller principal, Lloyd Saad Insurance Brokers Ltd.

IIC: Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA, et quel sentiment vous procure le fait d’être diplômé?

Ross: J’ai pris la décision de m’inscrire au PAA en 2021, et il m’a fallu deux ans et demi pour le terminer. Le diplôme de PAA, je le considère comme une réalisation majeure. Et c’est avec enthousiasme que j’entreprends la prochaine étape de ma formation et que je commence le programme de FPAA.

IIC: Il a dû être difficile de poursuivre le programme de PAA pendant la pandémie. Qu’avez-vous fait pour vous adapter?

Ross: La pandémie a présenté des défis particuliers, mais chez Lloyd Sadd, la culture de collaboration nous a beaucoup aidés à nous adapter. Les équipes ont continué à collaborer étroitement, et cet esprit d’entraide s’est étendu au travail requis par le programme de PAA et à nos objectifs d’apprentissage communs. Il nous a permis de relever les défis de la pandémie.

IIC: Parlez-nous de votre parcours pour l’obtention du titre de PAA. Quelle a été votre source de motivation?

Ross: Mon parcours, je l’ai commencé chez moi, alors que mon fils aîné apprenait à se déplacer en rampant! Les examens en télésurveillance ont constitué une belle solution, et en dépit de toutes les distractions, je n’ai pas lâché, car je savais que la gestion des risques tiendrait une place importante dans ma carrière. Je voulais continuer d’évoluer et de parfaire mes connaissances. Je savais que rester à la fine pointe des connaissances allait m’aider à connaître du succès professionnel.

IIC: Selon vous, en quoi le fait de détenir le titre de PAA sera-t-il bénéfique pour votre carrière?

Ross: L’apprentissage collaboratif qui caractérise le programme de PAA a énormément de valeur à mes yeux. Il m’a permis de travailler avec des collègues ainsi que des pairs d’autres compagnies que Lloyd Sadd et d’échanger avec eux sur nos façons de faire. Le PAA a été une formidable expérience d’apprentissage. Je crois que cette approche collaborative sera une clé du succès sur le plan professionnel.

IIC: Que diriez-vous aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Ross: À mes yeux, le PAA est un programme fondamental pour quiconque veut développer ses compétences et faire avancer sa carrière en assurance. Le programme est progressif, le contenu est riche et intéressant. Ce que je dirais à ceux et celles qui veulent l’entreprendre, c’est d’y aller sans hésiter et de saisir toutes les occasions de perfectionnement que le PAA offre.

IIC: En tant que nouveau diplômé des programmes de PAA et du certificat en assurance des entreprises, que pensez-vous de la toute nouvelle version du cours C70 – Introduction à l’assurance des entreprises, offert dans le cadre du PAA?

Ross: Cette nouvelle mise à jour du C70 a été l’un de mes cours préférés du PAA. Il met beaucoup l’accent sur la gestion des risques, qui est au cœur de l’approche unique que Lloyd Sadd applique dans l’industrie de l’assurance. Les processus décrits dans le cours sont la base même de notre façon de penser. Je pense qu’ils seront utiles à quiconque travaille en assurance des entreprises.

Umie Shalma, PAA

Experte en sinistres, assurance des biens

IIC: Pour quelles raisons avez-vous décidé d’entreprendre le programme menant au titre de PAA?

Umie: J’ai décidé d’entreprendre le programme de PAA en 2016. Je ne travaillais en assurance que depuis environ un an, mais je voyais déjà que l’assurance me passionnerait!

IIC: Parlez-nous de votre parcours pour l’obtention du titre de PAA. Quelle a été votre source de motivation?

Umie: Pour être honnête, ça n’a pas été facile. J’ai un fils qui n’était qu’un poupon à l’époque, et ma fille commençait l’école primaire. Et je travaillais à temps plein! C’est aussi une période où j’ai vécu des difficultés de couple, mais j’étais déterminée à obtenir mon titre de PAA. J’ai réussi à rester concentrée sur mes objectifs, et j’ai montré à mes enfants qu’à force de détermination, n’importe quel objectif est réalisable.

IIC: Il a dû être difficile de poursuivre le programme de PAA tout en conciliant vos obligations professionnelles et familiales. Quels conseils donneriez-vous aux gens pour réussir à conjuguer travail, famille et études?

Umie: Prenez le temps de parcourir les manuels et d’organiser vos semaines en fonction des diverses leçons. Réservez du temps chaque semaine pour faire vos lectures et utiliser les ressources en ligne. On va se le dire, ce n’est pas facile. Mais en restant concentrée sur l’objectif, on arrive à obtenir les résultats nécessaires pour réussir chaque cours. J’avais pris l’habitude d’étudier le soir, quand tout le monde était couché. Ça finissait souvent tard, mais au bout du compte, ça a valu la peine.

IIC: Selon vous, en quoi le fait de détenir le titre de PAA sera-t-il bénéfique pour votre carrière?

Umie: Les cours du PAA sont conçus pour élargir nos horizons au-delà de notre champ d’expertise. Ils m’ont aidée à comprendre d’autres aspects de l’assurance et à approfondir mes connaissances. Je suis d’ailleurs passée de l’expertise des sinistres automobiles à l’expertise des sinistres touchant les biens. Le titre de PAA m’a apporté énormément de reconnaissance dans l’industrie.

IIC: Que diriez-vous aux personnes évoluant dans notre industrie qui songent à entreprendre le programme de PAA?

Umie: N’hésitez pas à le faire : vous ne le regretterez pas, c’est une expérience très enrichissante.

IIC: Y a-t-il des personnes que vous souhaiteriez remercier pour leur soutien tout au long de votre parcours de formation?

Umie: Je suis très reconnaissante à mes parents de tout le soutien qu’ils m’ont accordé pendant mon parcours du PAA. Ils m’ont encouragée à ne pas lâcher pendant les périodes les plus difficiles. J’aimerais aussi remercier mes enfants, car ils m’ont vraiment motivée à obtenir mon titre de PAA. Merci aussi à mon ancien employeur, l’ICBC, qui appuie ses employés qui suivent le programme en payant leurs cours. Sans cette aide, je n’aurais pas pu obtenir le titre de PAA. Enfin, l’Institut d’assurance s’est montré très souple lorsque la pandémie a frappé et a réussi à s’adapter rapidement à un contexte en constante évolution. Je suis une diplômée du programme de PAA, et je suis très fière de mon parcours.